A seulement 22 ans, Gautier Van Lieshout présente déjà de brillantes références. En 2017, son travail “Le Temps des Femmes”, présenté à l’occasion de plusieurs expositions parisiennes, a montré les diverses faces de son talent. Ce créateur d’images, qui se dédie essentiellement à la transmission d’émotions avec un travail en noir et blanc, apprécie avant tout les projets ambitieux. Son précédent thème mettait la femme au centre des relations sociales, politiques, humaines... L’actualité démontre la pertinence de sa sensibilité et de ses points de vue.

“New Humans” se place aussi parmi ses aventures photographiques audacieuses, voire périlleuses : décrire les désirs, les attentes et les incertitudes des personnalités du monde d'aujourd'hui. Ce, en prenant des positions provocatrices, au risque de déstabiliser. Une attitude qui montre bien l’attention qu'il porte à ses prédécesseurs : citons Helmut Newton, David Lachapelle ou Bettina Rheims.


Son projet entièrement décliné sous ses différents angles, il fédère autour de lui les partenaires qui lui permettront de construire les univers qu’il met en scène. Passionné par le studio, il élabore ses personnages avec acteurs, maquilleurs, etc...

Ce travail en équipe constitue un élément central de sa recherche et un fondement de son talent. Auteur avant tout, cet environnement permet d’alimenter sa créativité, de valider et de faire évoluer ses concepts, d'affiner sa vision. Pour sa part, il se réserve l’éclairage, la pose, la prise de vue, le traitement des images et la mise en espace.

Cette méthode porte ses fruits. Outre les accrochages aux cimaises et les commentaires des critiques, en juillet 2020, le magazine Photo le publie pour la création d’une photo extraite d'un travail personnel ; ce mensuel le reconnaît ainsi pour la seconde fois parmi les 100 premiers photographes de la sélection de l’année. Ses expositions ont été relatées par Normal Magazine. Depuis, Vogue Italie et le site suédois 1x publient sa production.


Pour ce connaisseur des arts vivants – cinéma, théâtre –, la photographie se révèle être la synthèse des moyens d’expression. Elle lui permet de concevoir un message fort, d’en explorer les variations, de rassembler les énergies, de produire ses vecteurs d’émotions en grands formats, puis de toucher de larges publics. Une mécanique au service d’un regard.

Aujourd'hui, Gautier Van Lieshout axe ses recherches sur le domaine de la santé. Il participe en 2019 à une exposition collective, "Pour Line", projet qui met en lumière une femme atteinte d'un cancer du sein. Suite à cela, le groupe Merck Santé France lui confie en 2020 une campagne baptisée "Sclérose en Plaques et Maternité", projet qu'il mènera avec 11 jeunes mamans qui se battent avec leur maladie.

© 2020 - Gautier Van Lieshout